Élections québécoises 2018 et la solidarité alimentaire : Alimentation – Nos demandes

Communiqué de presse

La solidarité alimentaire et les partis politiques

Le thème de l’alimentation est très présent dans notre société. On parle beaucoup de recettes, de l’alimentation et la santé et, bien sûr, régulièrement, on nous annonce de nouvelles montées des prix des aliments à cause des changements climatiques, du prix des combustibles, du transport et d’autres facteurs.

On ne parle cependant pas assez du peu de pouvoir que nous avons, comme société, pour décider collectivement de notre alimentation et surtout, dans un Québec du 21e siècle, du Droit à une saine alimentation pour tous. On ne parle pas assez également du fait que notre alimentation est contrôlée par le 1% de la population mondiale à son profit illimité et que celle-ci l’organise pour répondre aux besoins de ceux qui sont capables d’en payer les prix inflationnistes, et ce, en laissant un bon 20 % de la population à elle-même. C’est ce même système, avec sa logique de profit maximum au détriment du bien commun, qui détruit à grande vitesse notre environnement. En cette période de choix pour les citoyens du parti qui répondra le mieux à leurs attentes, nous aimerions que les partis politiques se prononcent sur cet enjeu devenu prioritaire.

En effet, il y a beaucoup de familles qui n’arrivent pas à se nourrir convenablement dans nos sociétés. De fait, 435 331 personnes reçoivent l’aide de derniers recours, dont 19% sont des travailleurs, et 27 % des salariés du Québec gagnent 15 dollars et moins de l’heure. Pour pouvoir se nourrir, ces familles se débrouillent en recourant au dépannage alimentaire (171 000 personnes en 2016, augmentation de 34,5 % depuis 2008) mais aussi en faisant des achats collectifs, en produisant collectivement leurs aliments dans de petits espaces urbains, en créant des coopératives alimentaires et en cuisinant en groupes. Et cette situation s’aggrave à chaque fois que les prix augmentent (30% en 10 ans, Statistiques Canada) et que les revenus n’augmentent pas au même rythme (10% du revenu médian durant la même période).

Les groupes communautaires travaillent activement pour corriger cette situation par des dons alimentaires et des interventions de coopération entre citoyens, mais nos ressources sont limitées en comparaison avec les moyens dont dispose l’État. En plus, on pourrait amplement réaliser les actions que nous proposons si l’État déciderait de récupérer les milliards de dollars qu’il perd à cause du transfert d’argent que les entreprises multinationales et les individus richissimes de notre pays font aux paradis fiscaux. En effet, s’il veut réellement améliorer à moyen et long terme l’alimentation de toute la société, l’État peut, dans un plan concerté avec les acteurs socio-économiques et les citoyens concernés:

  • Assurer à tous un revenu leur permettant de mieux se nourrir et de nourrir leur famille;
  • Diminuer le prix de seulement 40 aliments de base sur les quelques 35 000 offerts en épicerie ;
  • Augmenter le volume de production des aliments biologiques en les offrant dans tous les établissements publics et en facilitant leur accessibilité à tous par différentes mesures de sa juridiction ;
  • Offrir à tous les écoliers et aux personnes vulnérables des repas chauds et santé à prix préférentiels selon le revenu familial, tout en relançant économiquement les régions par un approvisionnement local;
  • Réintroduire l’apprentissage culinaire et nutritionnel à l’école pour que les générations futures soient outillées pour mieux s’alimenter;
  • Faciliter la participation citoyenne par un soutien massif aux différentes initiatives alimentaires d’organisation citoyenne et communautaire.
  • Travailler à une nouvelle convention internationale pour procurer aux aliments un statut distinct des autres biens de consommation et permettre à chaque pays de nourrir sa population à même ce qu’il produit.

C’est à construire un tel système alimentaire plus juste que nous portons nos efforts, un système alimentaire où :

  • le Droit à l’alimentation pour tous, pourtant signé dans les traités internationaux par toutes nos instances gouvernementales, devient un principe fondateur du bien commun, dont l’État est le garant, et se traduit concrètement par une politique agroalimentaire nationale conséquente.
  • les citoyens se donnent les espaces nécessaires à l’expression de leurs besoins et aspirations et participent activement à l’élaboration et à la mise en œuvre des différents aspects et aux différentes étapes de cette politique agroalimentaire

Ce sont ces lignes directrices qui guident les revendications que nous présentons plus en détails aux différents partis politiques et sur lesquels nous leur demandons de se prononcer et de s’engager à les traduire en politiques gouvernementales à partir de 2018 ou à les soutenir une fois élu, au pouvoir ou dans l’opposition.

Montréal, le 4 septembre 2018
Contact : Jean-Paul Faniel, Directeur général, Tél : 514.387.7997,

Synthèse de nos propositions collectives

Engagement électoral des partis 2018

Engagements des candidats 2018

Suivi des demandes – Tableau général – À compléter d’ici le 1er octobre 2018

=================================================

Documents de référence – Pour en savoir plus

Documents de la Table

Actes du Colloque Pour une politique de sécurité alimentaire – Juin 2003
http://faim-developpement.ca/la-faim-probleme-politique-pour-une-politique-de-securite-alimentaire-colloque-du-12-et-13-juin-2003/

Pour une politique nationale de l’alimentation au Québec – Juin 2007
http://www.caaaq.gouv.qc.ca/userfiles/File/Memoires%20nationales%20Montreal/11-M-Comite_mobilisation_politique.pdf

Pour un système alimentaire durable et équitable de la collectivité montréalais. Mai 2012
http://faim-developpement.ca/pour-un-systeme-alimentre-durable-equitable/

Sur le contrôle de la production et la distribution alimentaire

Les 10 sociétés qui contrôlent nos assiettes
http://fr.canoe.ca/argent/chroniques/fabienmajor/archives/2014/07/20140710-092142.html

Ces quelques multinationales qui contrôlent notre alimentation
https://www.publiceye.ch/fileadmin/files/documents/Lebensmittelindustrie/DB_Agropoly_5-11_F_def.pdf

Approvisionnement du marché alimentaire québécois : des stratégies gagnantes
https://cirano.qc.ca/files/publications/2016RP-06.pdf

Sur le financement des organismes communautaires

Revendications – Comité de coordination de la campagne Engagez-vous pour le communautaire
http://engagezvousaca.org/accueil/les-revendications/

Sur la pauvreté au Québec

La pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale au Québec : État de situation 2016
https://www.mtess.gouv.qc.ca/publications/pdf/CEPE_Etat_Situation_2016.pdf

Taux de faible revenu, MFR-seuils après impôt, ménages, Québec, 2012-2015
http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions-vie-societe/revenu/faible-revenu/mod1_hh_1_5_6_0_.htm

Sur l’augmentation des revenus

Le revenu viable : indicateur de sortie de pauvreté en 2018. Institut de recherche et d’informations économiques (IRIS)
https://cdn.iris-recherche.qc.ca/uploads/publication/file/Revenu_viable_20180414_WEB.pdf

Recommandations pour cheminer vers un Québec sans pauvreté. Collectif pour un Québec sans pauvreté
http://www.pauvrete.qc.ca/campagnes-2/construire-quebec-pauvrete/

Sur les revenus de l’état

Les revenus de l’État, une priorité. Alain Denault. Le Devoir, 30 août 2018
https://www.ledevoir.com/opinion/idees/535598/les-revenus-de-l-etat-une-priorite

Le phénomène du recours aux paradis fiscaux. Commission de finances publiques – Mars 2017. Estimation de pertes fiscales québécoises annuelles : page 16.
http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/cfp-41-1/index.html#documentsReflexion 

Sur les systèmes alimentaires locaux

Présentation du Système alimentaire pour tous – Montréal-Nord
http://www.parole-dexclues.ca/realisations/systeme-alimentaire/

Présentation du Système alimentaire lachinois
https://vivreenville.org/media/413711/PanelAM_PresentationSAL_VPoch_R.pdfhttps://vivreenville.org/media/413711/PanelAM_PresentationSAL_VPoch_R.pdf 

Sur l’agriculture urbaine

Jardins collectifs de la Voisinerie
http://www.parole-dexclues.ca/realisations/systeme-alimentaire/agriculture-urbaine/

Pour un système alimentaire durable et équitable de la collectivité montréalais. Mai 2012
http://faim-developpement.ca/pour-un-systeme-alimentre-durable-equitable/

Sur l’expérience des repas pour les écoliers

La Cantine pour tous
http://lacantinepourtous.org/

Les lunchs gratuits pour les enfants, une bonne idée?
https://www.ledevoir.com/societe/education/508149/nourrir-pour-mieux-reussir

Sur l’apprentissage culinaire et nutritionnel des écoliers

Les Ateliers cinq épices
https://cinqepices.org/ 

Fiche sur l’apprentissage culinaire et nutritionnel préparée par
Marie-Lou Filialtrault.
Fiche_apprentissage

Share